N°86
Mai/Juin 2022

Baromètre de l'immobilier
Mai/Juin 2022

NEUF

Les permis de construire de logements ont bien augmenté en février dernier, selon les statistiques officielles du ministère de la Transition écologique. Cette hausse serait un probable effet collatéral de l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale, la « RE2020 ». Pour le seul mois de février, selon les données corrigées des variations saisonnières, pas moins de 49 200 permis de construire ont été délivrés. C'est un record depuis mai 2007. Ces autorisations, note le ministère, ont été délivrées « à la suite de demandes de permis déposées en décembre 2021, probablement en lien avec l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 au 1er janvier 2022. » La « RE2020 », qui vise à décarboner la construction de logements, impose des normes plus strictes pour l'isolation thermique des bâtiments, l'impact environnemental de leur construction et de leur cycle de vie. Elle favorise notamment l'utilisation de matériaux « bio-sourcés », comme le bois. Déjà en février 2013, l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme environnementale avait provoqué un afflux de demandes de permis dans les mois précédents. Le bond des permis de construire, déjà entamé en janvier, est presque exclusivement le fait des maisons individuelles. Le phénomène ne semble pas toucher le logement collectif, où le nombre d'autorisations varie très peu par rapport aux derniers mois de 2021. Sur les 12 derniers mois, 484 000 permis de construire ont été délivrés. C'est 24% de plus qu'un an auparavant, mais les chiffres étaient alors au plus bas, souffrant de l'impact des confinements successifs.

ANCIEN

Dans l'ancien, en février 2022, les ventes ont diminué de 9% par rapport à 2021, pour s'établir à près de 22% sous leur moyenne de longue période. Sur 12 mois glissants, la courbe est la même avec une baisse de 13,4% du nombre de logements anciens achetés par des particuliers au cours des 3 derniers mois. Ce ralentissement du marché s'explique, en partie, par une offre qui est de plus en plus faible. En 2021, le nombre de biens proposés à la vente était déjà en baisse de 6%. Mais le resserrement des conditions d'accès au crédit, les élections présidentielles et l'inquiétude des Français quant à l'évolution de leur pouvoir d'achat, ont freiné également la demande. De leur côté, les prix continuent d'augmenter. Tous biens confondus (maison et appartement), les prix au mètre carré affichés ont progressé de 2,1% sur 12 mois glissants. En revanche, la hausse des prix pour les contrats effectivement signés a été limitée à 1,5% sur la même période. C'est la preuve que les acheteurs retrouvent des marges de négociation. Derrière ces chiffres, il y a de fortes différences. Près d'un tiers des villes de plus de 50 000 habitants ont connu des augmentations à deux chiffres sur un an. Pour l'ensemble de l'année, la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim) prévoit une baisse de 15 à 20% du nombre de transactions en 2022, par rapport à son niveau record de 2021 (1,182 million). Le marché resterait néanmoins aux alentours d'un million de ventes, ce qui serait déjà une bonne performance.

BAROMETRE MENSUEL

Taux

© 2022 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #86

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub