N°82
Sept./Oct. 2021
FEDERATION

FNAIM : une rentrée politique et événementielle

DPE, VESTA, CONGRÈS, FORMATION

Alors que le marché de l'immobilier affiche de bons résultats, la FNAIM craint que le DPE ne soit un frein, notamment pour les investisseurs. En cette rentrée, elle poursuit donc son action auprès du gouvernement pour faire bouger les lignes. En parallèle, le salon se prépare et l'insigne Vesta revient sur le fronton des agences.

Comment le marché a-t-il évolué cet été ?

Le marché de la transaction a été plutôt bon avec une offre qui tourne très vite, pouvant donner l'impression d'une pénurie. On observe une activité prononcée sur la maison individuelle, ainsi qu'une hausse des prix sur beaucoup de régions françaises. Le financement reste bien orienté, mais il devient d'ores et déjà plus sélectif, notamment vis-à-vis des nouveaux classements de performance énergétique. On assiste ainsi à des refus de prêt pour des investisseurs convoitant des logements mal classés. Concernant la location, le marché est bon, mais nous sommes également inquiets : les effets de bord des nouveaux DPE sont plus importants que ce que nous pensions, avec beaucoup de logements classés G dans le parc privé locatif. Qui plus est, 70 % de ce parc sont constitués d'appartements, construits pour beaucoup avant 1975, date pivot de la première règlementation thermique. L'interdiction de louer risque d'être plus forte que prévue et nous serons dans l'incapacité d'apporter une solution de rénovation à court ou moyen terme.

Que proposez-vous ?

Nous demandons l'examen de ce qui peut-être améliorer, tel que l'affichage obligatoire des coûts théoriques de la consommation du logement, totalement déconnectés des coûts réels. En parallèle, il faut aussi mieux articuler l'obligation de DPE individuel avec celle de DPE collectif. Cela pourrait donner lieu à un moratoire de l'opposabilité sur un DPE individuel en copropriété, le temps que les DPE collectifs soient réalisés et que les travaux de rénovation énergétique - adoptés dans le cadre des plans pluriannuels - soient effectués. Enfin, les propriétaires devraient pouvoir attester sur l'honneur des travaux réalisés il y a plus de 10 ans. Pour beaucoup de logements, on ne retrouve en effet plus les factures au-delà d'une époque. Sur le levier fiscal, nous réclamons toujours le doublement du déficit foncier imputable sur le revenu si les dépenses imputables concernent la rénovation énergétique. Nous demandons également à ce que les logements F et G destinés à la location soient éligibles au Denormandie dans l'ancien. Pour véritablement décarboner le logement français, il faut renforcer les mesures d'accompagnement des propriétaires. MaPrimeRénov' et MaPrimeRénov'Copro ne suffiront pas à impulser le mouvement.

Côté fédération, qu'en est-il du compromis trouvé avec les notaires concernant le caducée Vesta ?

À travers ce compromis, nous souhaitions d'abord apaiser nos relations avec le CSN et permettre à nos professions immobilières de se doter d'un insigne représentatif de nos qualifications. Le nouveau visuel de Vesta, tenant compte des décisions de justice, a été validé par le CSN. Il sera officiellement présenté à Emmanuelle Wargon dans les jours qui viennent. Pour cette démarche qualitative et protectrice de nos entreprises, j'espère recueillir l'unité syndicale. C'est en bonne voie, plus de 1000 nouveaux VESTA étant depuis en commande. Quant aux anciennes, elles seront changées gratuitement par la FNAIM.

Depuis juin, la FNAIM fait son retour sur le petit écran avec une nouvelle campagne de publicité. Quel objectif poursuivez-vous ?

Après une période difficile, nous voulons accompagner nos professionnels avec un message d'optimisme et d'empathie, technologique et moderne, tourné vers une clientèle jeune. Elle complète notre campagne radiophonique valorisant l'accompagnement de nos professionnels sur la rénovation énergétique. Prochainement, nous souhaitons aussi communiquer sur l'attractivité de nos métiers pour faciliter le recrutement de nos chefs d'entreprise. L'idée est de façonner une image d'agilité, de technologie et d'humanité du professionnel FNAIM.

Le Congrès de la FNAIM se déroulera les 29 et 30 novembre au Carrousel du Louvre. Quels sont les rendez-vous ?
La ministre Emmanuelle Wargon sera là pour introduire le Congrès. Le format se veut hybride avec deux jours en présentiel (mais avec la possibilité d'y assister en visio) et avec une prolongation digitale le 1er décembre. Les représentants de la plupart des partis politiques français devraient être présents afin d'exprimer leur vision de la politique du logement pour la prochaine élection présidentielle. Ces débats seront animés par le journaliste Ali Badou. Nous prévoyons aussi une table ronde sur la ville de demain, une séance économique, ainsi que des temps d'échange avec les étudiants. La navigatrice Clarisse Cremer sera notre invitée d'honneur. En tant que femme, sportive et chef d'entreprise, elle nous délivrera un message positif issu de son expérience exceptionnelle acquise sur le Vendée Globe.
Nouvelles licences ESI
La licence Gestion du patrimoine immobilier entend offrir aux professionnels en activité ou en reconversion une vision patrimoniale des actifs immobiliers et un regard dynamique sur l'administration de biens (arbitrage, montage fiscal, conseils en régimes matrimoniaux, valorisation ou succession). La seconde sur la rénovation énergétique des bâtiments s'inscrit dans ce que seront bientôt les métiers de l'immobilier. Elle aborde les aspects techniques, juridiques et financiers de la rénovation pour des professionnels ou des structures souhaitant s'inscrire dans une démarche d'investissement socialement responsable (IRS).
Deux start-ups intègrent le FNAIM Lab
MYLOBY (prochainement IONY) est une plateforme permettant de gérer en toute sécurité les transferts de responsabilité d'objet (et donc de clés) d'un lieu, tel qu'une agence vers une personne. L'autre, LivingRoom.immo, permet aux propriétaires vendeurs et aux acquéreurs de sélectionner eux-mêmes l'agent immobilier qui les accompagnera dans leur projet.

Rédaction | Marie Hérault - Photo | Jean-Marc Torrollion DR

© 2021 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #82

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub