N°68
Juil./Août 2019

Demande de valeurs foncières, la profession a tout à gagner !

MOTS CLES : DVF, Achat, Consultation

Si tous les Français peuvent consulter librement et anonymement toutes les ventes réalisées ces dernières années, les professionnels de l'immobilier, eux, voient leur crédibilité et leur devoir de conseil renforcés.

Journaliste : Franck Seguin

Une totale transparence ! Depuis fin avril, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a rendu public environ 15 millions de données foncières des ventes de biens effectuées depuis 2014, et ce, jusqu'au 31 décembre 2018. Sont concernées les ventes de maisons, de parcelles de terrain et d'appartements avec leur prix de cession hors frais de notaire, frais d'agence et honoraires de négociations, avec l'adresse exacte du bien, le type de transaction (vente, échange, adjudication ou expropriation), la date de la transaction, les références cadastrales ainsi qu'une description sommaire du bien avec la surface et le nombre de pièces. Pour consulter ces données librement et de manière totalement anonyme, professionnels de l'immobilier comme particuliers (vendeur ou acheteur) doivent juste se rendre à l'adresse http://app.dvf.etalab.gouv.fr/

Pour rappel, un outil semblable existait déjà depuis quelques années sous le nom de Patrim. Toutefois, il était accessible aux particuliers qu'à certaines conditions : il fallait rentrer son numéro fiscal de référence et il était limité à 50 consultations tous les trois mois. Désormais, l'accessibilité à l'ensemble de ces données est illimitée et surtout anonyme. Un mois après son ouverture par le gouvernement, le site de demande de valeurs foncières avait déjà dépassé la barre du million de visites, ce qui confirme son intérêt de la part des particuliers, mais aussi des professionnels de l'immobilier.

Pas d'inquiétude !

La profession immobilière doit-elle s'inquiéter de la mise en ligne, sans aucun filtre, de toutes ces données concernant une partie de son activité ? Non. A la base, Bercy a souhaité que ces données soient exploitées par les professionnels afin de proposer aux potentiels acquéreurs, et donc à leurs clients, un outil d'évaluation simple pour fluidifier le marché immobilier, notamment dans certaines zones dites « tendues ». Utiliser cet outil ne peut que renforcer la confiance des particuliers envers la profession immobilière. De plus, cette consultation, libre et anonyme, contribue à éclairer le public. Par exemple, quand un particulier, en dépit des conseils d'un agent immobilier, a surestimé son bien mais ne comprend pas pourquoi il ne se vend pas, cet outil, même s'il ne livre qu'une partie des informations, lui permet de se rendre compte de la réalité du marché. Pour le professionnel, il permet d'appuyer ses arguments quand il est question de conseiller à un client d'augmenter sa proposition d'achat ou de baisser son prix de vente.

Devoir de conseil renforcé

Que les professionnels de l'immobilier se rassurent, cet outil ne les remplacera pas dans leur devoir d'analyses et de conseils surtout si leurs clients se fient trop aux informations livrées par ce site lors de leurs demandes de valeurs foncières. Actualisés deux fois par an, (en avril et octobre), ces données foncières indiquent les prix à une date bien précise, et ne tiennent pas compte des évolutions du marché ou d'une zone géographie bien précise. De plus, elles ne livrent pas les prix moyens par secteur et ne donnent que les montants réels des transactions, c'est-à-dire après une négociation éventuelle. Les professionnels insisteront donc sur la prudence avec laquelle les particuliers doivent prendre en compte ces valeurs foncières, d'autant que l'écart peut aussi être important même en l'espace de quelques mois. Ces informations doivent être considérées avant tout comme une indication. De plus, ces données ne concernent pas l'état du bien, de ses performances énergétiques, de ses équipements (garage, terrasse, piscine, cave…) et les conseils qui vont avec. Il n'y a toujours que les professionnels de l'immobilier qui sont en en mesure de les fournir aux acquéreurs et vendeurs.

© 2018 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #69

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

>
pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub