N°63
Juil/Août 2018

Juil/Août 2018

 

Copropriété : des charges en hausse

Illust

Selon l'association des responsables de copropriété (ARC), les charges de copropriété ont augmenté de 2% en 2017. Toutefois, cette augmentation est modérée car elles avaient connu une augmentation deux fois plus forte en 2016. L'ARC souligne que ces frais ont néanmoins progressé « deux fois plus vite que l'inflation ». Les charges de copropriété ont malgré tout été mieux maîtrisées par rapport à une époque où elles connaissaient une flambée annuelle entre 4% et 6% sur la période entre 2007 et 2013. En 2017, les montants des contrats d'assurance (+6,7%) représentent le poste de dépense qui a le plus augmenté. Sur onze ans, les prix de l'assurance en copropriété ont ainsi augmenté de 94%. Derrière suivent les frais de gardiennage (+5%) et les frais de gestion (+3,2%).

 

Cafpi se tourne vers les prêts professionnels

Après les particuliers, les entreprises : CAFPI se donne les moyens de devenir le leader du courtage en prêts professionnels, à l'image de ce qu'il a réalisé pour les prêts immobiliers. Après avoir mis en place en Bretagne un premier réseau local de mandataires dédiés au financement professionnel, CAFPI a décidé d'ici fin 2018 de déployer sur l'ensemble du territoire national une trentaine d'experts au service des dirigeants d'entreprise qui viendront compléter les équipes de back-office mobilisées sur le développement de ce nouveau marché. Le but est de parvenir à intermédier 1 milliard d'euros de prêts professionnels au cours des trois prochaines années. Dans cet objectif, CAFPI souhaite profiter de sa notoriété auprès de la clientèle particulière pour devenir un interlocuteur naturel auprès des artisans, des commerçants, des professions libérales et des dirigeants de PME.

 

L'IRSI remplace la CIDRE

Depuis le 1er juin 2018, une nouvelle convention interassureurs d'Indemnisation et Recours des Sinistres Immeuble (IRSI) a vu le jour. Commune aux sinistres dégâts des eaux et incendie, elle remplace la convention CIDRE (Convention d'indemnisation directe et de renonciation à recours en dégâts des eaux). L'IRSI simplifie la gestion des sinistres et de leur indemnisation. Désormais, en cas de sinistre : les seuils ont été remplacés par un seuil unique de 5 000 euros hors taxes et un seul expert peut être désigné pour le compte de tous les assureurs concernés par le sinistre. Au-delà de ce montant, une expertise contradictoire sera nécessaire

 

Les plafonds défiscalisés du Pinel évoluent

Les plafonds relatifs aux différents dispositifs (Pinel, Duflot, Scellier, Borloo, Robien et Besson) viennent d'être mis à jour, comme chaque année, pour suivre l'évolution des prix et des loyers. Sur l'investissement locatif Duflot ou Pinel, les plafonds de loyers augmentent à nouveau en 2018 après avoir été figés l'an passé. En métropole, pour bénéficier de ces dispositifs, les loyers ne peuvent pas dépasser 16,96 euros par m2 et par mois, hors charges, dans la zone géographique A bis (Paris et les communes de la très proche couronne), contre 16,83 euros ces deux dernières années. Les plafonds de ressources des locataires ont également augmenté. Par exemple, pour que le propriétaire puisse bénéficier de cette réduction d'impôt, le locataire, signant seul le bail en zone A bis, doit à présent justifier d'un revenu annuel inférieur à 37 508 euros contre 37 126 euros l'an passé.

 

Prix stratosphériques mais stables à Monaco

Si, partout en France et en Europe, les prix de l'immobilier grimpent, à Monaco, ce n'est pas le cas cette année. Mais les prix peuvent toujours donner le vertige selon la dernière étude annuelle du réseau immobilier Knight Franck : les tarifs stagnent à 53 000 euros le m². C'est quasiment six fois plus cher qu'à Paris. Selon les statistiques monégasques, les prix ont augmenté de 46% lors des dix dernières années.

 

Le bail mobilité adopté

Dans le cadre de la loi Elan, les députés ont approuvé le nouveau bail mobilité d'un à dix mois. Ce bail est destiné aux personnes en formation, stage, apprentissage, études supérieures ou mission temporaire professionnelle. Ce contrat est non reconductible, aucun dépôt de garantie ne pourra être exigé par le propriétaire et le locataire pourra bénéficier de la garantie Visale (Visa pour le logement et l'emploi).

 

Ne plus payer de loyer : premier motif d'achat

Selon une étude internationale d'HSBC, 38% de futurs acheteurs potentiels, interrogés sur les raisons qui les conduisent vers l'achat immobilier, répondent qu'ils préfèrent rembourser un prêt plutôt que de payer un loyer. Valoriser à terme cet investissement immobilier arrive en second motif d'achat (21%).

© 2018 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #63

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub