Nį60
Janv/Fév 2018

Proptech : est-ce l'avenir de l'immobilier ?

MOTS CLES : Innovation | Process

Automobile, énergie, industrie… la plupart des domaines de notre économie misent sur les nouvelles technologies et l'innovation, alors pourquoi pas l‘immobilier ? Pour ce secteur le phénomène a d'ailleurs un nom : la proptech. En France, certains acteurs s'y engagent déjà et affirment que ce mouvement serait un formidable accélérateur de business.

Rédaction : Marie Hérault

Le terme de proptech résulte de la contraction des mots « property » et « technology », et désigne les entreprises de l'immobilier qui se tournent vers l'innovation pour améliorer leurs services (transaction, location, gestion locative, etc.), leur approche de la clientèle et, in fine… leur business. Le but : répondre et s'adapter aux besoins de consommation qui ont considérablement évolué ces dernières années. En France, le mouvement peine à émerger. Les raisons sont multiples : le secteur immobilier est éclaté, avec une grande diversité d'acteurs et de modèles économiques. Le temps y est donc plus long et les choses prennent plus de temps pour changer. Et, « L'immobilier n'est pas un métier de services, explique Brieuc Oger, fondateur d'Hub-Grade, dans le webzine Maddyness. Ses acteurs restent peu familiers de la notion de suivi et de fidélisation client. L'idée est pourtant portée par l'évolution générale de l'économie passant d'un modèle fondé sur la propriété à un modèle autour de l'usage. Couplée à l'avènement de la notion de services centrés sur le client, cette évolution ouvre des portes. »
Certains grands acteurs l'ont déjà compris avec l'utilisation de visites virtuelles via un casque de réalité augmentée ou la création du site Bien'Ici. « Ces innovations sont un soutien à nos métiers où les notions d'écoute, de conseil et d'accompagnement sont essentielles à la réussite d'un projet immobilier, constatait Frédéric Augier, le directeur digital du groupe Nexity (février 2016). Elles nous offrent de réelles opportunités pour renforcer la qualité de la relation client et nous démarquer davantage des transactions de particulier à particulier. C'est une opportunité supplémentaire pour démontrer la valeur ajoutée de notre profession. »

Champs d'innovation multiples

Et les champs d'innovation développés par les grandes enseignes ou différentes start-up sont très larges : marketing de ventes, services de conciergerie, gestion de location et de collocation, prises en compte des évolutions du monde du travail ou des modes d'habitat, etc. Mais le grand défi reste celui de la collecte et du partage des données - la fameuse data - avec en droite ligne la généralisation de la géolocalisation et du mandat exclusif. « La France accuse un grand retard sur la data, affirme Vincent Lecamus, fondateur de Immo2.pro en veille permanente sur les tendances de l'immobilier. Il existe encore une certaine méfiance vis-à-vis de ses confrères, avec le souhait de vouloir conserver des données qui finalement pourraient être utiles à tous et permettraient d'amener plus de transparence. »
La data immobilière permettrait en effet de concentrer en un même endroit (une plateforme numérique) la totalité des informations sur un bien immobilier, avec pour le client la possibilité d'accéder facilement à ce qu'il recherche et ainsi, prendre une décision plus rapidement… voire même ensuite, de payer son loyer en ligne, poser des questions à son agent, etc.

Auto-analyse

Mais comment, pour des professionnels intéressés ou pas encore engagés dans la proptech, prendre le train en marche ? « Cela passe par une phase de remise en question et de recherche d'informations, indique Vincent Lecamus. Ensuite, il faut investir dans les nouvelles technologies, mais le faire pertinemment en réfléchissant bien à son processus de vente et à ce qu'attendent les clients. Je conseille de placer 70% de son investissement dans ce qui fonctionne, 20% dans ce que les autres utilisent et qui fait ses preuves, et 10% dans un outil qui n'a pas encore été utilisé, mais qui permet d'innover intelligemment. »

© 2017 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #60

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le Nį 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - B‚timent BÍta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub