N°60
Janv/Fév 2018

Sans complexe

MOTS CLES : Connecté | Interface | Professionnel

Avec près d'un million de transactions cette année, la démonstration de l'appétence pour l'immobilier de nos concitoyens ne se dément pas.

Rédaction : Jean-Marc TORROLLION, Président de la FNAIM

Cela met en évidence que la crise de l'immobilier et la crise du logement ne se confondent pas. Cette dernière étant plutôt la conséquence de graves déséquilibres territoriaux qu'un manque réel de logements, ce que beaucoup de responsables politiques reconnaissent « mezzo voce » bien volontiers. Entre 2014 et 2017, il y a eu 300 000 transactions supplémentaires en rythme annuel, soit une augmentation de 40% !
Afficher une croissance de 40% en trois ans c'est un score digne de l'industrie du web plutôt que de l'immobilier.
Nul doute que ce cycle est propice au développement des professionnels, de nos entreprises et permet, à un moment ou nos modèles économiques sont à la croisée des chemins une respiration salutaire pour organiser l'avenir et accélérer notre adaptation. Je garde toujours à l'esprit cette phrase d'un industriel d'une grande marque de sport qui disait : « c'est quand tout va bien qu'il faut s'inquiéter ».
Cette maxime sonne comme une exigence de réflexion, d'innovation, et d'adaptation. Cette hausse des volumes peut dans un premier temps calmer les ardeurs de certains acteurs dans leur volonté de chercher des relais de croissance sur nos marchés, et atténuer des phénomènes de concurrence qui s'annoncent implacables.
Mais elle ne doit pas occulter une réalité : nous sommes relativement protégés par notre règlementation qui, n'en doutons pas, sera prochainement dans le collimateur de ceux qui considèrent que notre valeur ajoutée n'est pas en rapport avec notre coût. L'article 68 de la loi de finance permettant de plafonner les honoraires des intermédiaires en transaction de biens immobiliers relevant du dispositif Pinel, qui, à mon sens, est illégal et inapplicable, en est une illustration. La filière immobilière, dans toutes ses composantes va devoir faire face à un défi d'industrialisation et de maintien de sa valeur ajoutée.
L'industrialisation ce n'est pas la fin des indépendants, (j'en suis) c'est la conception de nouveaux process de fluidification des services par la digitalisation. Je crois que la rédaction d'actes par exemple sera complètement révolutionnée par la dématérialisation et la signature électronique qui impliquera une collaboration en temps réel avec le notariat au stade de l'avant contrat, au bénéfice de nos clients communs, sans doute sur des plateformes connectées. L'enjeux sera le rapport de force entre les acteurs pour la construction de ces outils.

Le bail numérique, que l'état veut imposer à des fins de recueil de la donnée en mobilisant nos fournisseurs informatiques, ce qui est discutable, illustre aussi ce phénomène.
Les enjeux sur la copropriété, dont on nous annonce une réforme, sont du même ordre. Sur tous ces sujets et bien d'autres il va falloir peser dans toutes les discussions, dans toutes les négociations que nous allons avoir. Nos interlocuteurs seront multiples, les pouvoirs publics, bien sûr, les collectivités territoriales pour les observatoires, le notariat, nos SSII, les associations de consommateurs.
La FNAIM se doit d'être le bras armé de la profession sur tous ces sujets. Vous qui lisez ces lignes, vous devez comprendre que, adhérer à notre syndicat professionnel, ce n'est pas qu'une cotisation. C'est l'appartenance à une communauté patronale et professionnelle moderne, décidée à prendre son destin en main. Nous sommes des patrons d'agence, conscients des enjeux, ouverts sur l'évolution de nos services au client. Nos 64 chambres départementales sont là pour que les chefs d'entreprises sortent de leur isolement et partagent des préoccupations qui transcendent nos modèles d'entreprises, parce qu'elles concernent l'avenir de nos métiers et nos clients. La FNAIM vous invite à partager notre vision dynamique, moderne, et sans complexe de l'avenir de nos métiers.

© 2018 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #60

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub