Nį60
Janv/Fév 2018

Dubaï, la ville des superlatifs

MOTS CLES : Architecture | Expatriation| Investissement

Dubai

Elle agace autant qu'elle fascine. En occident, Dubaï est connue pour ses projets architecturaux pharaoniques, ses centres commerciaux immenses, son luxe et son économie ultralibérale. Entre mer et désert, la ville offre d'importantes possibilités d'investissement immobilier, en particulier pour les étrangers.

Journaliste : Marie Hérault

Depuis les années 1970, le petit émirat de Dubaï doit un peu à l'exploitation pétrolière, mais beaucoup à sa position géographique stratégique. Au coeur des sept Émirats Arabes Unis, au nord de l'Arabie Saoudite et du Sultanat d'Oman, à quelques heures de vol des grandes capitales, elle est connue comme étant une plaque tournante du commerce international. D'ailleurs, sa population est constituée à 91 % d'étrangers, attirés par ses infrastructures modernes et son énorme potentiel économique. Mieux, elle a augmenté de 85 % au cours des dix dernières années et tous les ans, un nombre d'habitants équivalent à la population de Genève y aménage. Surtout depuis 2002, année durant laquelle les autorités dubaïotes ont autorisé les étrangers à devenir propriétaires. « La démographie est en croissance permanente, notamment grâce à l'installation quotidienne d'expatriés, constate Saïd Lachgar, fondateur et dirigeant de HBS ReaL Estate. Avant 2008, la ville n'était pas très attractive… c'était un chantier perpétuel ! Aujourd'hui au contraire, elle attire même les familles et les primo-accédants. En location comme en résidentiel, la demande de logements est extrêmement forte, c'est un argument de taille pour les investisseurs. » Côté fiscalité, les taxes sur les transactions immobilières y sont inexistantes, les revenus locatifs exempts d'impôts et les droits de succession quasi nuls avec la possibilité, pour ceux qui le souhaitent de léguer leurs biens de leur vivant.

Rassurer les investisseurs

En 2008, comme partout ailleurs, Dubaï a été fortement touché par la crise économique, entrainant une forte baisse des prix, atteignant jusque-là des sommets. « Cela a permis au marché de se réguler, se souvient Saïd Lachgar. Depuis 2014, la demande est de nouveau au rendez-vous et les prix remontent. Et si la spéculation existe toujours, l'autorité de régulation du secteur immobilier (la RERA) a mis en place des garde-fous afin de rassurer les investisseurs. » Ainsi, les promoteurs ont l'obligation de fournir des garanties aux acheteurs souhaitant se lancer dans un projet : titres de propriété, attestations bancaires, accords de l'entrepreneur principal et de la RERA. Dans le même sens, de plus en plus de promoteurs proposent aux acquéreurs de verser entre 40 et 60 % des sommes nécessaires à l'achat d'un bien, et de s'acquitter du reste à la livraison. « Pour ces biens neufs, il n'y a aucun travaux à prévoir, indique Saïd Lachgar. Contrairement à ce qu'on croit souvent, le ticket d'entrée n'est ici pas si élevé. Pour un investissement locatif, on trouve des petites surfaces très bien placées dans Dowtown Burj Dubaï à partir de 100 000 €. Il faut compter sur un budget de 2500 €/m2 en entrée de gamme, jusqu'à 4000 €/m2 pour des biens un peu plus prestigieux. » Quant aux villas de luxe disposant d'une plage privée, d'un accès direct à un golf ou d'une vue imprenable sur la mer - sur les îles de Palm Jumeirah par exemple - les budgets seront bien sûr plus élevés : de 800 000 à 2 millions d'euros pour une résidence de quatre chambres.

Architecture et démesure

Dubaï a également la réputation de tout voir en grand, voire même en très grand. La ville est un horizon parsemé de gratte-ciels rutilants et de bâtiments rivalisant de complexité architecturale. C'est là que s'est construit le Burj Khalifa (du nom de l'émir voisin d'Abu Dhabi) - dont les 830 mètres en avaient fait la plus haute tour du monde en 2010 - bientôt supplanté par la Dubaï Creek Tower… une tour de plus d'un kilomètre ! Sa construction devrait coïncider avec la future Exposition universelle de 2020. En parallèle, de nouvelles infrastructures et de nouveaux quartiers voient le jour dans le cadre du plan de développement actuel de l'émirat. Son ambition à travers ces projets : présenter un visage moderne au monde, devenir la nouvelle fenêtre de l'Afrique sur la planète.

© 2016 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #60

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le Nį 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - B‚timent BÍta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub