Nį59
Nov/Dec 2017

Bâtir une fédération de l'avenir

MOTS CLES : Présidence | Modernité | Réseau digital

Illustration

Rédaction : Jean Marc Torrollion

L'assemblée générale de notre syndicat professionnel et patronal, au terme d'une campagne qui m'aura conduit dans toute la France, avec 33 déplacements, m'a élu à une large majorité (58,42% ) pour succéder à Jean François Buet. Nous avons mené une campagne de conviction et non de conversion, assise sur un projet qui porte une volonté : construire une fédération ouverte, moderne, offensive et exigeante.


Les corps intermédiaires n'échappent pas à une certaine désaffection et il est clair que pour toute une génération de chefs d'entreprises, se syndiquer ne va pas de soi et c'est bien à notre fédération de démontrer son utilité.

La préservation de la valeur ajoutée que nos chefs d'entreprises créent chaque jour pa r leur décision au sein de leur entreprise e st l'objectif que je me suis assigné.

Pour moi il n'y a pas de politique du logement qui vaille sans la reconnaissance des acteurs de cette politique que nous sommes. La représentativité de notre fédération est à elle seule supérieure à la somme de tous les autres syndicats de la branche. Cette représentativité, il faut la mettre au service de nos entreprises.

Pour nous une fédération ouverte c'est une fédération qui intègre une dimension prospective, n'hésite pas à comprendre et restituer les modèles dits de rupture. Notre fédération ne doit pas imposer un modèle d'entreprise mais un modèle de compétence assis sur ses valeurs : professionnalisme et proximité.

L'innovation viendra de nos rangs et nous devons l'encourager. Notre incubateur d'entreprises doit nous permettre d'explorer le futur digital de nos métiers et de le rendre accessible à nos adhérents. Fnaim.fr (10 millions de visites par an ) doit être transformé en plateforme de collaboration entre nos adhérents et de transversalité de nos métiers, mais doit devenir aussi la plateforme d'informations et de services pour le consommateur.

La modernité est un enjeu d'image

Notre syndicat professionnel se doit d'incarner des professionnels en phase avec leur temps et en phase avec les aspirations de leurs clients. C'est à cette condition que nous serons crédibles dans nos combats et dans notre lobbying. Sur ce dernier point, nous devons construire un réseau digital qui doit irriguer toute la fédération pour utiliser la surface de contacts de nos adhérents et faire connaître nos idées. Ce sont des millions de citoyens, locataires, propriétaires, copropriétaires qui utilisent chaque année nos services.

Nous sommes des producteurs de services du logement, notre rôle consiste à être des facilitateurs dans l'utilisation de nos services. Bâtir une fédération offensive, c'est ne plus être en réaction mais être force de proposition.

Nous mènerons un combat pour capitaliser sur notre règlementation et obtenir une égalité de traitement par rapport aux autres professions réglementées ; cette égalité de traitement passe par un élargissement de nos domaines d'interventions et notre aptitude à nouer des liens économiques et capitalistiques avec d'autres professions. Elle passe aussi par la reconnaissance de la force probante de certains actes et par la protection de nos critères d'aptitude professionnelle. J'entends lutter fermement contre toutes les formes de distorsion de concurrence.

Je souhaite que notre réglementation s'applique à tous les intervenants sur notre secteur, quitte à faire évoluer la loi Hoguet. Nous allons rassembler et développer notre DATA au sein du LABEL (laboratoire économique du logement), et rehausser notre qualité de réflexion pour crédibiliser nos propositions.

Succes

Notre école de formation (Ecole Supérieure de l'Immobilier)

doit participer au rayonnement intellectuel de notre profession, accroître son offre multicanale, proposer la gestion en ligne des plans de formation de nos adhérents, de leurs salariés et de leurs agents commerciaux. Elle doit décentraliser son offre et développer un concept d'école par thème, le premier étant une école de vente. Un module spécifique destiné à accompagner nos chefs d'entreprises dans leur développement sera construit. J'ai la conviction que nos chefs d'entreprises doivent passer du mode collaboratif au mode associatif pour se développer, comme ont su le faire toutes les autres professions de services.

Une fédération exigeante

c'est une fédération qui porte une exigence de qualité pour les services qu'elle rend à ses adhérents mais aussi une exigence de respect à l'égard de nos professionnels. Pour moi, il n'y a pas de petites et de grandes agences, Paris ou la Province, mais des femmes et des hommes qui ont choisi ce métier et qui ont le droit d'en vivre dignement et d'être respectés.

La force de la FNAIM réside dans ses chambres syndicales En lien avec leur territoire, nos chambres sont d'abord de formidables lieux d'échanges entre professionnels ; je ne crois pas qu'il soit possible pour un chef d'entreprise de rester seul. Notre syndicat patronal les accueille et leur offre cette formidable opportunité de vivre leur passion en intégrant une dynamique syndicale et entrepreneuriale.

Ces 10 dernières années, les politiques successives du logement n'ont pas produit les effets escomptés. Evoquer la crise du logement est devenu une banalité qui, à mon sens, ne veut plus rien dire. Doit-on parler de crise pour un marché de la transaction qui bat des records en volume ?
Doit-on parler de crise quand une dynamique sur les prix du logement dans une ville traduit une vitalité économique ? Doit-on parler de crise quand, au contraire, la désertification de nos centres villes entraine un effondrement des prix pour certaines villes moyennes ?
Doit-on parler de crise encore, quand, selon l'enquête logement de 2013, 94% de nos concitoyens se déclarent plutôt satisfaits de leurs conditions de logement ?
Le rôle du 1er syndicat de l'immobilier de France est d'apporter une vision pragmatique, à partir des territoires, de la situation réelle de nos marchés.

Mais nous avons une conviction forte. 82% de nos concitoyens sont logés dans le secteur privé, qu'ils soient locataires ou propriétaires. Les professionnels ont vocation à administrer et sécuriser ce marché, à être les producteurs de services autour du logement et plus généralement autour de la problématique emploi, commerce et logement. Je ne peux qu'inviter tous les professionnels à rejoindre notre fédération pour participer à cette dynamique entrepreneuriale que j'entends impulser et conforter ainsi leur image de professionnels, formés, engagés et responsables, en phase avec leur temps.

© 2017 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #59

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le Nį 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - B‚timent BÍta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub