N°55
Mars/avril 2017

CAFPI entame sa mue

MOTS CLES : Transformation | Evolution| Digital

P. Taboret

Leader du marché des courtiers en crédits, CAFPI met actuellement en place une nouvelle organisation technologique afin de répondre toujours plus efficacement aux attentes et usages de ses clients. Une évolution « phygital » décortiquée par son Directeur Général Adjoint, Philippe Taboret.

Bonjour, quel bilan tirez-vous de l'année 2016 ?

CAFPI a connu une très belle année 2016 avec un volume de crédits signés équivalent à 2015 - année record -, soit 8 milliards d'euros. La part de crédits signés en rachat représente près de 30% de la production globale et celle en accession, 70%. C'est une bonne performance, notre activité se concentrant sur l'accompagnement des emprunteurs pour leur résidence principale et l'investissement locatif.
De plus, CAFPI se distingue de ses concurrents puisqu'elle est la seule entreprise de courtage en France à disposer de son propre réseau de succursales. Notre spécificité est d'avoir un réseau de proximité et la maîtrise totale de la chaîne d'accompagnement de nos clients.

Vos objectifs pour 2017 ?

Nous avons de sérieuses ambitions pour l'année à venir. Nous nous sommes fixés comme objectif d'atteindre un volume de 30 milliards d'euros sur les trois ans à venir. Nous voulons pour cela développer notre activité de regroupement de crédits qui est aujourd'hui une activité moins importante pour CAFPI. Notre objectif est d'atteindre 700 millions d'euros sur trois ans. Enfin, nous souhaitons créer 100 000 polices d'assurances en contrat individuel.
L'échéance présidentielle nous obligera également à rester punchy et d'être force de propositions auprès des candidats afin qu'ils optent pour les bons choix dans leur politique du logement.

Comment comptez-vous améliorer la relation client ?

Nous avons investi dans le Dynamics CRM Online, une solution développée par Microsoft et que nous déployons actuellement. Pour nous, ce n'est pas seulement un CRM, c'est une réforme globale du système d'information et d'exploitation de la donnée client. Nos conseillers seront allégés de nombreuses contraintes administratives et pourront libérer du temps pour la relation commerciale. De son côté, le client aura un accès plus libre et plus facile à l'information.
Nous avons choisi le terme de « phygital », à la fois physique et digital, car il nous correspond parfaitement. Certes, nous nous dirigeons vers le digital mais nous ne voulons pas dématérialiser la relation clients.

Quels sont les atouts de votre nouvelle application mobile ?

Cette application est originale puisqu'elle permet de simplifier les relations professionnelles. En quelques clics, il est désormais possible de calculer des mensualités, connaître le taux en fonction de la région ou encore vérifier l'éligibilité au Prêt à Taux Zéro. Une autre option particulièrement intéressante pour un professionnel est de calculer l'intérêt pour son client de rester locataire ou de devenir propriétaire.

Comment comptez-vous développer le Groupe ?

Aujourd'hui, la première source de notre production provient de l'apport de dossiers par les professionnels. La deuxième, c'est le parrainage qui représente environ 1/3 de notre production. On se doit donc d'améliorer le contact direct avec le client, c'est pourquoi internet est un vecteur essentiel. Si nous sommes déjà très actifs sur les réseaux sociaux, nous voulons y renforcer notre présence. Nous allons également développer notre réseau en dur dans l'Hexagone. Aux 225 agences existantes, nous espérons en ajouter une cinquantaine dans les trois ans à venir. Enfin, un déploiement en Europe est prévu pour 2020 avec pour cible des pays tels que l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal ou encore la Belgique.

Pouvez-vous revenir sur la labellisation ?

Si le courtage connaît une croissance fulgurante, cela est dû notamment aux contraintes réglementaires et à la dématérialisation opérée par les banques ces dernières années. Néanmoins en ce qui concerne le crédit immobilier, le digital ne pourra pas remplacer le contact humain. Pour réduire les coûts, de nombreuses banques externalisent désormais ce service auprès de courtiers qui s'occupent de monter les dossiers. Chez CAFPI, nous voulons aller plus loin en labellisant ce processus. Pour cela, nous allons leur fournir toutes les garanties nécessaires en matière d'accompagnement de clients et de vérification de documents afin qu'elle nous délègue d'autres pouvoirs comme celui d'accepter les crédits ou d'ouvrir les comptes clients. Pour les banques, c'est de l'économie et pour nous, c'est une prestation en plus pour nos clients. Tout le monde est gagnant.

© 2017 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #55

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Btiment Bta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub