N°52
Sept/Oct 2016

Suisse : un marché immobilier réglé avec précision

MOTS CLES : Stabilité | Emplacement | Attractivité

Suisse : un marché immobilier réglé avec précision

Célèbre pour son chocolat et son horlogerie, la Suisse continue, en dépit de certaines tensions internes, d'offrir à ses habitants une qualité de vie exceptionnelle. Depuis plus d'une décennie, ce petit pays situé au centre de l'Europe se place dans le haut du classement des pays les plus heureux établi chaque année par le World Happiness Report. Mais qu'en est-il de son marché immobilier ? Selon le dernier baromètre du marché de l'investissement immobilier Suisse d'Ernst and Young, la Suisse demeure attractive pour les investisseurs même si les perspectives tendent à s'assombrir, en particulier dans le secteur de l'hôtellerie.

Journaliste : Boris Rouah

Frappée par la crise à l'instar de ses voisins européens, la Suisse n'a jamais cessé de nourrir l'appétit des investisseurs pour la pierre analyse Enzo Lo Bue, directeur des ventes de m3 Real Estate. « D'une part, la Suisse fait géographiquement partie de l'Europe et il est vrai qu'elle subit la crise des différents secteurs concernés. Ensuite, la FINMA (l'autorité fédérale de surveillance des marchés financiers) a dicté de nouvelles conditions d'emprunt qui ont tendance à réduire le nombre d'acquéreurs et à faire baisser les prix de vente. Cependant, le marché immobilier se porte bien car la Suisse est un pays stable économiquement. »

Une attractivité mise à mal par la législation

Contrairement à la France, investir chez nos voisins helvètes présente de sérieux avantages fiscaux et notamment en cas de succession ou de donation. « En Suisse il est possible de déduire de ses revenus les intérêts liés à un prêt hypothécaire ainsi que les frais liés à la rénovation », poursuit Enzo Lo Bue. Pour autant, il est primordial d'être accompagné par un expert afin de maîtriser les différents rouages législatifs. Depuis le 1er janvier 2013, un plafond fixé à 20% restreint en effet le pourcentage d'habitations à usage secondaire dans chaque commune. Les personnes domiciliées à l'étranger peuvent ainsi acheter des biens immobiliers à condition d'obtenir une autorisation d'achat. Il est donc essentiel de vérifier que le canton sur lequel se porte son choix délivre des permissions. Quant aux ressortissants de l'UE (Uninon européenne) et de l'AELE (Association européenne de libre-échange) domiciliés en Suisse, ils n'y sont pas soumis. En ce qui concerne l'acquisition d'une résidence principale, aucune autorisation n'est requise à condition d'y habiter et de ne pas la louer à des tiers.
Compte tenu des prix très élevés des biens immobiliers, les établissements bancaires suisses proposent à leurs clients des emprunts hypothécaires. « Généralement pour un bien jusqu'à 2.5 millions, un établissement bancaire prête 80% de cette somme à condition que l'emprunteur remplisse aux critères d'emprunt. Notamment un endettement qui ne doit pas dépasser 33% de ses revenus annuels, et l'apport de 20% en fonds propres. Les fonds propres doivent être en cash uniquement et 10% de ceux-ci peuvent provenir d'une épargne type 2ème pilier (prévoyance professionnelle). Au-delà de 2.5 millions, il est possible qu'un établissement demande jusqu'à 50% de fonds propres. Cette règle peut varier selon les établissements et la situation financière de l'acheteur. » Mais la recette essentielle pour réussir son investisement demeure le choix de la zone géographique. « Le lieu, le lieu et le lieu ! L'important est l'emplacement », insiste Enzo Lo Bue.

Suisse

Les grandes villes mènent la danse

Si le prix moyen du mètre carré habitable est de 5940 CHF, il existe de grandes disparités de prix entre les différentes régions économiques. « Genève et Zurich demeurent intéressantes grâce à leurs activités dans le monde de la finance et leur proximité intéressante avec l'aéroport international. Elles mettent à disposition tout ce dont un investisseur à besoin : sécurité et prestige. A Genève, le prix moyen est d'environ 10 000 CHF le m2 et cela peut monter jusqu'à 20 000 CHF. Quant au rendement sur un bien résidentiel en location, il est d'environ 5%. Ce chiffre peut baisser s'il concerne un immeuble. Bien sûr l'arc lémanique répond aux mêmes critères en y ajoutant une qualité de vie unique. Sans oublier les prestigieuses stations de ski comme Verbier ou Zermat. » Confiant dans l'avenir, Enzo prédit au marché suisse des jours heureux. « Une nouvelle imposition à la baisse pour les entreprises genevoises devraient voir le jour en 2019. Si celle-ci devait se concrétiser cela serait favorable pour le marché immobilier. »

© 2016 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Expression #52

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub