PRêT éCOLO :
Le beau cadeau du Grenelle de l'environnement

Tendance Octobre 2008

MOTS CLES : Prêt | Ecologie
Le beau cadeau du Grenelle de l'environnement

Le Grenelle de l'environnement devrait accoucher d'un éco-prêt à taux zéro en 2009. Imaginé par Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, ce nouveau prêt devrait permettre de financer un bouquet de travaux améliorant la performance énergétique des logements. Explications :

Le nouveau millénaire sera écologique ou ne sera pas. Le logement ne passe pas au travers de cette vague verte. Au contraire. Le secteur de l'habitat est le plus gros consommateur d'énergie avec 46% de la consommation énergétique française. Le secteur du bâtiment émet 25 % d'émissions des gaz à effet de serre et 120 millions de tonnes de CO2. Le gouvernement a donc décidé d'agir en lançant prochainement un prêt à taux zéro ayant pour but d'aider les ménages à financer l'achat de nouveaux équipements économes en énergie. Il s'est directement inspiré des Allemands et de leur « CO2 KfW », une banque pour la reconstruction créée après guerre pour lutter contre le changement climatique.

En France, ERA Immobilier a été précurseur lorsqu'il a lancé son site internet Stop Carbone (www.stopcarbone.com) sur lequel chacun peut calculer la performance énergétique de son bien, «calculer les frais liés à l'amélioration afférente aux déperditions énergétiques, de chiffrer les travaux - voire de les financer - lors de l'acquisition, en pondérant l'incidence financière grâce notamment à des prêts « verts ». Les travaux nécessaires sont d'environ 20 à 30 000 € par foyer. On peut considérer que rénover son logement, l'isolation ou le chauffage, va réduire la facture d’énergie tous les mois », explique Jean Lavaupot, président du réseau Era France.

Une économie de 5 000 €

L'éco-PTZ ne devrait être soumis à aucune condition de ressources. La seule condition est de s'engager à effectuer un « bouquet de travaux » destiné à économiser l'énergie de son habitation. Le contenu de ce bouquet devrait être défini par décret au mois d'octobre. Ce prêt devrait être soumis à un double plafond : 30 000 € en valeur absolue et 300 € par m². Pour les particuliers, l'économie d'argent est forcément intéressante puisque 30 000 € peuvent être empruntés à taux zéro. Le courtier en ligne Empruntis a calculé cette économie. Pour un prêt total de 180 000 €, un emprunteur peut emprunter 150 000 € à un taux de 5,10% sur une durée de 15 ans et 30 000 € à taux sur une durée de 5 ans grâce au prêt écologique. A l'arrivée, l'emprunteur économise 5 115 € par rapport à un prêt classique.

Une bonne nouvelle pour la profession

« Cette nouvelle mesure permet un lissage de prêt avec un taux à 0% qui contribue à faire diminuer le taux, la mensualité et donc le coût total du crédit. En cette période de taux plus élevé, toutes les mesures incitatives qui plus est si elles ont en plus un objectif écologique, sont les bienvenues », estime Geoffroy Bragadir, porte-parole d'Empruntis.com. Même son de cloche chez l'Union des maisons françaises (UMF), UFC-Que Choisir ou encore la CAPEB (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment)qui se réjouissent de ce futur prêt. « Si les 31 millions de logements que compte actuellement notre pays sont rénovés dans les prochaines années, le bénéfice macro-économique est énorme, tant en termes d'émissions de CO2 que de d'économies d'énergies. Mais ce type de mesures permet également de soutenir l'activité économique et de créer des emplois », soutient Jean Lardin, président de la CAPEB.

CE QU’EN PENSE LA CAPEB ?

Jean Lardin Président de la CAPEB

Ce qu'en pense la CAPEB. Jean Lardin, président de la CAPEB (confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) « Le principal frein à la rénovation du bâti était, jusqu'ici, d'ordre financier : comment permettre aux particuliers de prendre en charge les travaux, quand leur principale préoccupation est le pouvoir d'achat ? Même s'ils sont de plus en plus sensibles à la thématique environnementale, les Français ne sont pas prêts à procéder spontanément à l'amélioration de la qualité énergétique de leurs logements. L'éco-prêt à taux zéro permet de lever cette barrière. Nous avons estimé le coût de rénovation à environ 20 000 € par foyer. Mais il s'agit d'une moyenne : l'éco-prêt devrait ainsi permettre de traiter l'essentiel des problèmes de déperdition d'énergie rencontrés dans les logements construits après 1980, que ce soit pour en améliorer l'isolation ou pour proposer des systèmes de chauffage basés sur l'utilisation d'énergies renouvelables tels que les chauffe-eau solaires ou les pompes à chaleur. En revanche, pour les bâtiments soumis aux réglementations thermiques antérieures, ce montant sera sans doute très insuffisant ».

Hortense des Dorides

© 2008 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Information de l'immobilier Expression #5

Version .pdfWebmagazine
pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :

*

*


*


Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub