N°45
Juillet/Août 2015

LA SMARTHOME 3.0 BY CLTC,
EN IMMERSION DANS LA MAISON 100% CONNECTÉE

MOTS CLES : Smarthome | Domotique | Énergie renouvelable
 

A quoi ressemblera la maison du futur ? A Lille, la réponse se nomme Smarthome 3.0 by CITC, un habitat intelligent qui rend la maison 100% connectée.


Une invitation dans un logement où les innovations technologiques se mettent au service de l'homme, dans le respect de son environnement, son quartier, ses habitudes et ses émotions. La Smarthome 3.0 by CITC répond aux enjeux de l'habitat de demain en misant sur l'économie de partage et collaborative, avec, en toile de fond, la gestion responsable de l'énergie, l'autonomie, le bien-vivre, et la simplicité d'usage. Imaginons, par exemple, qu'un enfant échappe à la vigilance de ses parents, pénètre dans la cuisine pleine d'ustensiles dangereux pour lui. Sa présence sera alors authentifiée par des capteurs et les tiroirs avec des objets dangereux, tout comme le réfrigérateur, se fermeront automa-tiquement. De même, si le père ou la mère pénètre dans cette cuisine, le plan de travail se mettra directement à sa hauteur, avec pourquoi pas, sa musique favorite quand il fait la cuisine. Les espaces sont modulaires et le mobilier s'adapte au profil des habitants grâce à une reconnaissance biométrique. Des exemples parmi tant d'autres proposés par la Smarthome 3.0 by CITC (Centre d'innovations des technologies sans contact), dont le troisième démonstrateur de 90m², encore ouvert aux visiteurs dans l'Atrium d'EuraTechnologie à Lille, a été l'une des grandes attractions de certains salons de l'immobilier. Cet habitat est apprenant, en fonction du mode de vie de chacun des habitants. Les technologies sont réalisables grâce au DashBoard, une sorte de télécommande de maison qui peut-être une tablette, une table de salon ou encore une télévision. Elle pilote l'ensemble des éléments de la maison. « L'habitat intelligent, c'est l'habitat de demain. Si le comportement des résidents change, l'habitat s'adapte. Il apprend à partir de nos gestes, de notre personnalité, de notre taille, et de notre handicap si besoin », explique Chekib Gharbi, directeur général du CITC-EuraRFID qui regroupe un Cluster dédié à l'Internet des objets et à l'intelligence ambiante.

Les informations à partir d'une brosse à dent

A partir d'une simple brosse à dent, le « miroir magique » identifie l'utilisateur et lui délivre des informations liées à son profil comme l'état de la circulation sur le trajet le menant à son travail, le nombre de vélos disponibles dans la station « Vélib' » la plus proche de chez lui, les cours de la bourse, les « likes reçus sur son compte Facebook durant la nuit, les derniers résultats sportifs... « Les innovations technologiques se mettent au service de l'homme ». Avec la possibilité de créer plusieurs scénarios et ambiances, sans obligatoirement casser les murs. « Plusieurs capteurs sont déployés dans la maison. Ils sont sans pile et s'autoalimentent. Si les cloisons de la maison bougent, il ne faut pas les changer, il suffit juste de les déplacer puis ils s'adapteront ».Un modèle d'habitat qui offre à ses habitants des moyens d'économiser, avec ce débitmètre intelligent, situé dans la salle de bain, qui donne à l'utilisateur sa consommation d'eau en euro au centime près durant sa douche, mais aussi l'application cooking ideas qui transmet les aliments disponibles dans le cellier ou le frigo et propose via le DashBoard des recettes en fonction des profils des habitants. « Cette application permet aussi d'éviter le gaspillage. Il y a aussi les capteurs qui interagissent et provoquent des réductions en consommation énergétique ». S'il le souhaite, l'habitant peut même alimenter une partie de sa maison avec son vélo producteur d'énergie.

Un écosystème dans le quartier

La Smarthome 3.0 by CITC entend également créer un écosystème dans le quartier où elle se trouve. Toujours par le biais des innovations, comme le partage des livres grâce à la bibliothèque intelligente, un outil pour échanger ses bouquins avec ses voisins et la bibliothèque du coin. « Le but de la Smarthome 3.0 est également de créer du lien ». Mais aussi de prévenir le danger, comme la SmartPharma et la boîte aux lettres connectée « qui ne surveillent pas l'utilisateur », précise Chekib Gharbi. « En revanche, si quelqu'un a pris ses médicaments sans suivre la posologie ordonnée ou n'a pas été chercher son courrier depuis plusieurs jours, ces outils pourront informer l'extérieur. La domotique n'est pas dans la surveillance mais dans la prévenance ». Il en va de même pour les problèmes de sécurité ou d'incendie : si l'habitant est bloqué, le robot prend le relais pour faire le lien avec l'extérieur. Aujourd'hui, certaines technologies de la Smarthome 3.0 by CITC sont déjà en vente sur le marché et sont accessibles aux particuliers. L'objectif est d'avoir une démarche de proximité où la maison va s'adapter très rapidement à la domotique. « Néanmoins, une vraie question économique se pose : qui va piloter ces projets ? On ne sait pas encore si des professionnels vont monter en compétences, comme l'électricien qui, au lieu de poser des câbles, installera des capteurs, ou bien si le marché va être pris par les grandes enseignes et constructeurs ».

 
© 2015 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Par Christophe Héry, avocat - Jérôme Rousselle, avocat

Expression #45

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub