N°45
Juillet/Août 2015

LIV-LIB', L'HABITAT
« PLUG AND PLAY » À PARIS

MOTS CLES : Architecture | Énergie renouvelable | Mutualisation
 

Et si le futur de la métropole parisienne passait par un chantier d'urbanisation où les problématiques de la mobilité, de l'accès à la propriété d'un logement et de la gestion énergétique partagée seraient en partie réglées ?


Un pari audacieux mais relevé l'an passé par des étudiants, issus de cinq écoles et universités parisiennes, sous le projet Liv-lib', présenté lors du prestigieux Solar Decathlon, un concours universitaire international créé par le Département d'Etat Américain à l'Energie. La finalité est simple : pouvoir déplacer son logement en appliquant le concept de la mutualisation du Velib' et de l'Autolib aux logements du futur Grand Paris. Le principe du « plug and play » est ainsi adapté au bâtiment. Un logement collectif se construirait à partir d'habitations individuelles. Désormais, ce projet est repris par le Laboratoire GSA (Géométrie Structure Architecture) de l'ENSA (Ecole nationale supérieure d'architecture) Paris-Malaquais. « Le Liv-Lib' répond à une demande. Aujourd'hui, on ne reste plus dans la même société toute sa vie. Beaucoup sont amenés à changer de travail tous les cinq ans et ils ne peuvent pas déménager à chaque fois dans cette grande métropole.

Parfois, pour des raisons économiques, certains usagers passent une bonne partie de la journée dans les transports pour aller travailler », explique Maurizio Brocato, professeur en construction à l'ENSA et responsable du projet Liv-lib'. Le projet Livlib' veut donc rendre l'habitat mobile en développement une infrastructure urbaine avec des hubs qui géreront les emplacements et l'énergie sur lesquels viendront se connecter des capsules d'habitation. A l'instar du Velib' et de l'Autolib', le hub serait une infrastructure de propriété publique dont les dépenses seraient gérées par des collectivités ou des promoteurs. Composé d'une structure mixe acier-bêton, il serait commun et multifonctionnel avec les fonctions de base nécessaires à toutes les habitations comme les escaliers, les ascenseurs, l'eau, les systèmes de gestions des déchets, la ventilation, et la production d'énergie. Précision utile : le soleil serait l'unique source d'énergie du Liv-lib' grâce aux panneaux translucides en polyméthacrylate de méthyle (PMMA) pour capturerl'énergie et la diriger vers les cellules photovoltaïques présentes dans les meneaux des fenêtres. L'énergie solaire serait ensuite répartie entre les différentes habitations.

1200 euros le mètre carré à Paris !

Le hub serait doté de plusieurs bornes pour accueillir des capsules d'habitation, propriété des citoyens. Les capsules n'auraient qu'à se raccorder au hub pour bénéficier des infrastructures communes. La première gamme de capsule de 35m², avec une chambre, une cuisine et une salle de bain, reviendrait à 1 200 euros le mètre carré le coût de construction, « ce qui est très intéressant en région parisienne », note Maurizio Brocato. « Ce faible coût favoriserait l'accès à la propriété.

Puis le prix de location du hub dépendrait de l'endroit où il se trouve. La location permettra d'amortir le coût de construction du hub. Ce projet se situe en dehors de l'offre habituelle de logement avec des infrastructures nouvelles ». Les capsules pourraient être déplacées et branchées dans n'importe quel autre hub Liv-lib' du Grand Paris. Elles pourront aussi évoluer et être de tailles différentes, en tenant compte de l'agrandissement de la famille, d'une cohabitation ou du télétravail par exemple.

Le hub bénéficierait d'un aspect modulaire car plusieurs arrangements de capsules sont possibles. Des liens entre les capsules sont inclus dans le projet, certaines peuvent même être juxtaposées pour offrir une plus grande habitation. «On peut créer une zone d'habitations individuelles où diverses populations, comme les étudiants, les foyers en difficulté et les retraités, se mélangeraient grâce au hub ».

Un projet complexe

Ce projet se heurte néanmoins à certaines contraintes. Tout d'abord le transport des capsules d'un hub à un autre, dans le Grand Paris. Il est envisagé par convoi exceptionnel la nuit. Se poserait également le problème de la propriété et de l'aspect des hubs qui changeraient en fonction des déménagements des capsules. Il serait difficilement compatible avec certaines contraintes imposées par les villes, et notamment les Plans locaux d'urbanisme (PLU).

« Notre projet séduit beaucoup de monde au niveau de l'innovation. Néanmoins, les pouvoirs publics se heurtent surtout aux difficultés techniques du projet » poursuit Maurizio Brocato. « A présent, deux sociétés de construction financent ce projet. Et si des industriels investissent dans notre projet, cela prouve qu'ils attendent un retour. Nous sommes donc sur une bonne piste ». A suivre...

 
© 2015 acheter-louer.fr, Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Par Christophe Héry, avocat - Jérôme Rousselle, avocat

Expression #45

Version .pdfWebmagazine

Autres Numéros Expression

pub

Recevez la newsletter Expression

merci de remplir le formulaire d'abonnement :



*



Valider votre inscription
Conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification ou de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, merci de contacter par courrier la société Acheter-Louer.fr, enregistrée à la CNIL sous le N° 1328464 : Parc Technopolis - Zone d'activité Courtabœuf - Bâtiment Bêta 1 - 3 avenue du Canada - 91940 les Ulis
* champs obligatoires
pub